tariqa qadiriya boudchichiya.ch Index du Forum tariqa qadiriya boudchichiya.ch
sidihamza.sidijamal.sidimounir-ch
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

sidi hmida boutchichi fils du schaykh sidi hamza est gouverneur de berkane

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    tariqa qadiriya boudchichiya.ch Index du Forum >>> la voie qadiriya boudchichiya >>> le maitre pôle des pôles - sidihamza
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
jnoun735
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 2 147
madagh

MessagePosté le: Mar 1 Déc - 01:07 (2009)    Sujet du message: sidi hmida boutchichi fils du schaykh sidi hamza est gouverneur de berkane Répondre en citant











ROI DU MAROC SIDI MOHAMMAD 6 ET LE prince HÈRITIER SIDI MOULAY RSCHID QU ALLAH LES PROTÈGENT.



SIDI HMIDA ACTUEL GOUVERNEUR DE BERKANE ET PRESQUE DE TOUTES LA REGIONS DU RIF ET FILS DU PÔLES DES PÔLES SCHAYKH SIDI HAMZA AL-QADIRI AL-BOUTCHICHI









SIDI MOUNIR AL-BILAD AL-QADIRI AL-BOUTCHI (S) FUTUR SCHAYKH DE LA TARIQA QADIRIYA BOUTCHICHIYA AVEC LE ROI DU MAROC LORS D`UNE CÈROMONIE RELIGIEUSE



LE PÔLE DES PÔLES DE NOTRE TEMPS SCHAYKH HAMZA AL_QADIRI AL_BOUTCHICHI (S) ACTUEL SCHAYKH DE TOUS LES SCHOUYOUKHS ET LEUR SERVITEUR .



























NOTRE AMOUR ET NOTRE SCHAYKH - ATTASLIM LAHOUM OUA TAWAJJOUHOU ILALLAH .


sidi Mokhtar



sidi Boumedienne





sidi Abbas



Sheikh Sidi Hamza Al Qâdiri Al-Boutchichi

« Ton Guide n’est pas celui duquel tu entends des discours, mais celui dont la présence te transforme; Il n’est pas celui dont l’expression te guide, mais celui dont l’allusion spirituelle te pénètre; Il n’est pas celui qui t’invite à la porte, mais celui qui soulève le voile qui te sépare de Lui; Il n’est pas celui qui te dirige par des paroles, mais celui qui te transforme par son état spirituel; Il est celui qui te délivre de la prison de tes passions pour t’introduire chez le Maître des Mondes; Il est celui qui ne cesse de polir le miroir de ton cœur jusqu’à ce que s’y irradient les lumières de ton Seigneur; Il t’élève vers Dieu et lorsque tu t’es élevé, il te transporte vers Lui; Il ne cesse pourtant de te garder jusqu’à ce qu’il te dépose entre Ses mains; Il t’introduit dans la lumière de la Présence Divine, et te dit : « Te voilà, et ton Seigneur » »
« La vérité est un miroir tombé de la main de Dieu et qui s’est brisé. Chacun en ramasse un fragment et dit que toute la vérité s’y trouve »
Mawlana Jalal ud-din Rumi (13e siècle)
Nous percevons l’extérieur des choses, mais l’intérieur nous est caché et occulté. Le corps se trouve dans ce monde, mais l’intériorité se situe dans une autre dimension, un autre royaume. L’accès à cette intériorité, c’est toute la voie. » 

Sidi Hamza, Maître Soufi Vivant.




Le maître ou guide spirituel joue un rôle primordial dans le cheminement spirituel. Celui-ci est nécessaire pour qui souhaite entreprendre le chemin vers Dieu, qui est celui de la purification du cœur et du combat contre l'âme charnelle (al-nafs). Mais ce combat est d'une subtilité telle que les soufis qui en connaissent les dangers, s'accordent tous à dire que personne ne peut l'entreprendre sans un guide spirituel réalisé et authentique qui a hérité du secret (al-sirr) et de l'autorisation de Dieu et de son Prophète pour éduquer (idhn at-tarbiyya) les hommes. Cette transmission doit se faire de maître en maître et elle remonte jusqu'au Saint Prophète.L'éducateur spirituel (al-murshîd) est un compagnon de route et un guide qui aide et qui soutien le cheminant. Il est la boussole qui montre la bonne direction en permanence. Il est le miroir fidèle qui reflète à son compagnon ses défauts et la réalité de ses états intérieurs. Il est l'expert dont Dieu a parlé dans le Coran en disant : « Le Miséricordieux, demande-le donc auprès d'un expert (khabîr).» Il est le véridique ( sâdiq) dont Dieu a dit : « Ô croyants ! Craignez Dieu et soyez avec les véridiques ( sâdiqûn) .» Il est celui qui suit la trace du Prophète ( Bénédiction & Salut sur lui ) et appel à Dieu avec une vision clairvoyante (al-ba sîra) comme le mentionne le verset : « Dis : Voici ma voie, j'appelle les gens [à la religion] d'Allah, nous basant sur une vision clairvoyante (ba sîra), moi et ceux qui me suivent. Gloire à Allah! Et je ne suis point du nombre des associateurs .» Il est celui dont le Prophète ( Bénédiction & Salut sur lui ) a fait l'éloge lorsqu'on lui demanda : « Quelle est la meilleure personne auprès de laquelle on s'assoie ? » Le Prophète répondit alors : « Celui dont la vue vous rappelle Dieu, dont les paroles ajoutent à votre science et dont les actes vous rappellent l'au-delà. » (Hadith rapporté par Ibn ‘Abbâs.)Sidi Al-Hajj Hamza est cet homme véridique, réalisé, ce maître accompli dont l'enseignement est authentique. Il est le dépositaire vivant du secret divin par lequel il éduque ses disciples et les aide à cheminer vers le Roi des Roi. La Tariqa Al-Qâdiriyya Al-Boutchichiyya dont Sidi Hamza est le maître actuel, est une voie muhammédienne, basée entièrement sur le Coran et la Sunna. Elle enseigne l'amour, la fraternité, le bon comportement, l'entraide, la tolérance et la paix.Les disciples de Sidi Hamza sont présents à travers les cinq continents. Ils sont issus de toutes les catégories sociales et ethniques. Cela témoigne de la force du secret spirituel qui unifie les cœurs quelque soit la nationalité ou l'appartenance.Les œuvres du maître sont ses disciples. Ils sont les fruits de son éducation spirituelle. Les disciples de Sidi Hamza voient leur état s'améliorer, leur foi augmenter, leur amour pour Dieu et Son Prophète ( Bénédiction & Salut sur lui ) s'accroître de jour en jour. Ils sont plus équilibrés dans leur vie, dans leur famille et leur entourage, dans leur travail, et donc plus utiles pour leur famille, leur entourage et pour l'ensemble de la société.



Pour vous en cadeau une photographie exclusice de Sîdî al Hajj Abbas le Père de Sîdî Hamza al -qadiri al-boutchichi (S)



Vous vous êtes emparé de ma raison, de ma vue, de mon ouïe, de mon esprit, de mes entrailles, de tout moi-même.
Je me suis égaré dans votre extraordinaire beauté. Je ne sais plus où est ma place dans l’océan de la passion.[...]
Étrange chose! Je les cherche passionnément de tout côté, et ils sont avec moi.
Mon œil les pleure, alors qu’ils sont dans sa prunelle. Mon cœur se plaint de la séparation, alors qu’ils sont entre mes bras…”




Ce que l'on se doit de demander à Allâh par l'imam al-Jîlânî
.De l'Ordre de demander le pardon, la protection, la grâce, l'agrément et la patience à Allâh   







Par l'imam Abd Al-Qâdir al-Jîlânî   









Ne demande rien d'autre à Allâh
que le pardon pour les péchés passés et la protection (’ismâ) qui immunise contre eux dans les jours à venir; ainsi que la grâce (tawfiq) pour une adoration convenable, l'obéissance à l'Ordre, là satisfaction devant l'amertume du destin, la patience face aux difficultés et aux épreuves, la reconnaissance pour les bienfaits et les dons ; enfin une mort « scellée par le bien » [1] et la réunion avec les Prophètes, les Véridiques, les martyrs et les vertueux. En effet quelle excellente compagnie ils constituent !Et ne Lui demande pas ce bas monde, ni la cessation de la pauvreté et des épreuves pour les remplacer par la richesse et la tranquillité. (Demande) plutôt la satisfaction de ta part et de ce qu'Il décide. Et implore Sa Protection (hifz) [2] continuelle dans l'état où Il t'a placé et éprouvé, jusqu'à ce qu'Il te déplace à un autre état différent. Car tu ne sais pas dans lequel réside le bien: dans la pauvreté ou dans la richesse, dans l'épreuve ou dans la tranquillité. Il a replié devant toi la science des choses, de sorte qu'Il est seul à connaître leurs avantages et leurs nocivités.Il est rapporté que 'Umar Ibn al-Hattâb
a dit :« Peu m'importe dans quel état je me retrouve ; qu'il me soit désagréable ou agréable, car j'ignore dans lequel des deux gît le bien ». Il s'est exprimé ainsi à cause de sa parfaite satisfaction de la direction d' Allâh
et de la quiétude quant à Son Choix et de Son Décret.



De l'Epreuve par l'imam 'Abd Al-Qâdir al-Jîlânî
.De l'Epreuve

Par l'imam Muhyi ad-Dîn 'Abd Al-Qâdir al-Jîlânî
















Lorsque le serviteur rencontre une épreuve, il commence par vouloir la surmonter par ses propres forces. S'il n'y parvient pas, il cherche alors l'aide des créatures: les sultans, les hommes du pouvoir, les gens de ce bas monde, les riches, ou bien les médecins lorsqu'il s'agit de maladies.Et si cette tentative ne résout toujours rien, alors il se tourne vers son Seigneur par la prière de demande, l'humble supplique et la louange.Ainsi, tant qu'il se sent capable de triompher par lui-même des obstacles, il ne se tourne pas vers les créatures ; et tant qu'il trouve assistance auprès d'autrui, il ne s'oriente pas vers le Créateur. Mais après cette dernière tentative, même s'il ne trouve pas de réponse auprès du Créateur, voilà qu'il se jette à Ses pieds dans un abandon total. Il persiste dans la demande et la louange, reconnaissant pleinement son impuissance et son indigence, avec à la fois, crainte et espoir.A ce moment là, le Créateur lui ôte la force même d'implorer, refuse de lui répondre, afin de l'amener finalement à se détacher de toutes les causes secondes et moyens habituels. Lorsque ce renoncement est accompli, le Créateur exécute Son Décret et manifeste Son Acte en lui. Le serviteur s'anéantit par rapport à tous les moyens et mouvements propres et demeure comme un pur Esprit (ruh). Il ne voit rien d'autre que l'Acte d'Allâh
atteint la certitude dans le Tawhid [1]; attestant qu'il n' y a nécessairement point d'agent, en réalité, sinon Allâh
. Point d'incitateurs au mouvement ou au repos, point de mal ni de bien, ni de préjudice ni de bienfait, ni de don ni de refus, ni d'ouverture ni de fermeture, ni de mort ni de vie, ni d'honneur ni d'humiliation, qui ne soient dans la Main (le Pouvoir) d'Allâh
. Il devient alors par rapport au destin comme le nourrisson entre les mains de la nourrice ou comme le mort entre les mains du laveur de morts, ou encore comme la balle sous les coups du maillet du joueur de Polo.Il se trouve retourné, déplacé, modifié, démuni de toute cause motrice que celle-ci soit sienne ou provienne d'autrui. Absent de lui-même, il est entièrement englouti dans l'Acte de Son Seigneur (Mawlâ). Il ne perçoit plus que Son Maître et Son Acte, ne reconnaissant nul autre dans tout ce qu'il voit, entend ou connaît.Ce sont Ses paroles qu'il entend. C'est par Sa science qu'il sait, par Son Bienfait qu'il se délecte, par Sa
proximité qu'il est heureux, par Son rapprochement qu'il s'embellit et s'ennoblit. Par Sa Promesse il est apaisé et rassuré. Par Son discours, sa solitude se dissipe. De tout autre que Lui, il se désintéresse, et éprouve répulsion. Il se réfugie avec assurance dans Son Evocation d'Allâh (Dhikr) [2]. En Lui seul, il place sa confiance et à Lui seul il s'en remet totalement. Il s'éclaire à la lumière de Sa connaissance, et s'en revêt comme d'un habit. Il découvre les merveilles Ses sciences et est élevé à la dignité propre à la connaisance des secrets de Ses décrets.

C'est à partir de Lui qu'il entend et prend conscience; puis il loue et remercie pour ce privilège et adresse des prières (dou’a) [3].


Notes :

[1] Tawhid : C'est à dire l'Unicité d'Allâh.

[2] Dhikr : Le rappel, l'évocation, la mention d'Allâh ou tout propos annoncé par la langue et le coeur et qui glorifie Allâh, Le loue, Lui rend l'hommage, l'éloge et Lui accorde toutes les qualités de perfection, de Majesté et de Beauté.

[3] Dou’a : C'est à dire l'invocation, distincte de la prière canonique (as-salat), et comportant des demandes pour soi et/ou d'autres.







Allâh
dit : « Le combat vous est prescrit bien que vous ne l'aimiez pas. Vous pouvez ne pas aimer ce qui vous est bon et aimer ce qui vous est mauvais. Allâh sait et vous ne savez pas » [3].Demeure dans cette position jusqu'à-ce que disparaisse ta passion et se brise ton nafs [4]. Elle deviendra humble, vaincue et docile. Ensuite s'évanouiront ta volonté propre et tes souhaits individuels. Les mondes créés (akwân) sortiront de ton cœur, il n'y restera plus rien sinon Allâh
Ton cœur se remplira de l'Amour d'Allâh
et ta volonté deviendra sincère dans Sa recherche.Le vouloir te sera rendu par Son Ordre pour la demande d'un plaisir de ce monde ou de l'autre. Mais alors tu demanderas conformément à Son Ordre. S'Il te donne, tu remercieras et tu jouiras de ton lot. S'Il te prive tu ne t'irriteras pas, ni ne changeras intérieurement par rapport à Lui. Tu ne l'accuseras pas d'avarice pour autant. Car tu ne l'auras pas imploré par passion et volonté propre, ayant le cœur libre de ces choses, ne désirant rien, mais agissant pour te conformer à Son Ordre d'exercer la demande.Que la paix soit sur toi !









Notes :[1] Car les actes de toute une vie vont dépendre pour leurs conséquences finales de la manière dont celle-ci va s'achever. Un hadith dit que certaines personnes accomplissent les actions des gens destinés au Paradis pendant presque toute leur vie, mais finalement tombent dans les actions des gens de l'enfer, dans lequel ils sont précipités après leur mort. Et inversement d'autres, après une vie répréhensible, accèdent au Paradis du fait d'actions louables accomplies à la fin de leur existence terrestre.[2] Hifz est utilisée pour la protection qui enveloppe les awliyâ (saints) et 'ismâ pour celle qui accompagne les anbiyâ' (prophètes).[3] Qur'ân, sourate n°2, verset 216.

[4] Nafs peut être traduit par égo ou âme charnelle.

Lî taybata mîthâqun ‘alayya ‘adhîmun
Notre Noblesse originelle :
Au fond de chaque individu, il y a un secret profond, un pacte (mithaq) qui le lie, au-delà des temps et des lieux, à l’essence de l’Etre.Chaque âme reconnut dans la pré-éternité ce soi éternel dont elle porte encore la nostalgie après la chute…Le Coran nous rappelle qu’avant que les âmes ne se soient manifestées sur cette terre, elles témoignèrent toutes par contemplation directe de la Seigneurie divine.




C’est en vertu de cette connaissance que chacun de nous porte en lui-même qu’il nous est encore possible de reconnaître l’appel qui nous vient des Prophètes et des Maîtres Spirituels. Dans son chemin de retour vers sa liberté originelle, l’âme établit avec eux, à l’image du pacte originel qui la lie dans la pré-éternité avec son Seigneur, un pacte d’allégeance qui est la première mort à soi-même et une naissance initiatique à la vie spirituelle : “Ceux qui te prêtent un serment d’allégeance, dit le Coran s’adressant au Prophète, ne font que prêter serment à Dieu. La main de Dieu est posée sur leurs mains.”
Source : Faouzi Skali










jnoun735


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM Yahoo Messenger MSN Skype GTalk/Jabber
Publicité







MessagePosté le: Mar 1 Déc - 01:07 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
jnoun735
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2009
Messages: 2 147
madagh

MessagePosté le: Lun 19 Juil - 22:51 (2010)    Sujet du message: sidi hmida boutchichi fils du schaykh sidi hamza est gouverneur de berkane Répondre en citant


Samae
Hochgeladen von alibab-alibabaabi. - Nachrichtenvideos aus der ganzen Welt.





jnoun735


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM Yahoo Messenger MSN Skype GTalk/Jabber
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    tariqa qadiriya boudchichiya.ch Index du Forum >>> la voie qadiriya boudchichiya >>> le maitre pôle des pôles - sidihamza Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo